bandeau
Alta Rocca
ALTA ROCCA. LES COMBATS DE LA LIBERATION (septembre 1943)
 

Aussitôt que la capitulation de l’Italie est connue, le 8 septembre 1943, et après l’ordre d’insurrection lancé par la Résistance, l'armée allemande cantonnée surtout au sud de l’île, tentera de pallier la défaillance de l'Italie, leur ancien allié de l’Axe, en se substituant à lui afin d'empêcher Ajaccio d’être la tête de pont pour un débarquement des troupes françaises qui arriveront d’Alger au secours des patriotes. Faute d'y parvenir, les Allemands essayeront de tenir les cols situés sur la chaîne de montagne centrale pour assurer leur retraite qui les mènent de Sardaigne en Italie via la plaine orientale de la Corse, de Bonifacio à Bastia.
La Wehrmacht, repoussée à Sartène, tente de tenir la position qu'elle occupe en Alta Rocca, un lieu stratégique; l'ennemi y a installé son QG depuis la fin du printemps 1943. Il y a entreposé 200 tonnes de munitions et 600.000 litres de carburants. L'objectif de la Résistance est de s'en emparer, ou à défaut de le détruire.Les Résistants, aidés parfois par les Italiens,
harcèlent les Allemands dès le 9 septembre, partout où ils circulent sur les routes de l'Alta Rocca.
Le QG allemand de Quenza, en mauvaise posture, reçoit l'aide des troupes qui arrrivent de Sardaigne et sont stationnées à Porto-Vecchio et Figari. Pour accéder à l'Alta Rocca, elles empruntent la Route stratégique qui mène de Sotta à Lévie. Le 15 septembre, à 8 heures 30, une colonne de plus de 2.000 hommes, constituée de 55 camions, 5 chars lourds, quelques voiturettes de liaison et plusieurs motocyclettes est précédée de 5 camions italiens de Chemises noires qui tenteront de tromper les Résistants en leur faisant croire des intentions pacifiques mais qui sont bel et bien restés alliées des Allemands.
Pour empêcher la colonne ennemie de se rendre à Lévie, ceux sont les Résistants de Sotta et Carbini qui constituent le gros des effectifs qui combattent au tunnel de l'Usciolu et au col de Bacino. Malgré une résistance farouche opposée à l'ennemi sur tout le parcours, la colonne parviendra à Levie le 17 septembre. Elle en partira le jour même pour se hâter de rejoindre l'Italie. L'Alta Rocca est libérée sans que les soldats du Bataillon de choc soient intervenus..

 
 
serment_bastia
Le serment de Bastia prononcé par les Bastiais le 30 novembre 1938, en réponse aux prétentions annexionistes de l'Italie fasciste.
 
L'appel du Commandant Pietri :
La Corse n'est pas à vendre. La Corse n'est pas à donner. La Corse de Sampiero, la Corse de Paoli ne s'est donnée qu'une fois : elle s'est donnée à la France. (Tract diffusé le 10 juillet 1940)
 
La revendication de l'Italie fasciste
corsica_italiana



 
En Alta Rocca. L'Usciolu. Bacinu
En Alta Rocca. Carbini et San Gavino
En Alta Rocca. De Bacinu à Levie
En Alta Rocca. Levie
En Alta Rocca. L'Ospedale
En Alta Rocca. Quenza
En Alta Rocca. Zonza
Autour. A Sartène
Autour. A Conca
Autour. A Sainte Lucie de Tallano
Autour. A Sotta.Figari
Autour. Petreto-Bicchisano
 
sud
 
circuit_chrono